Accueil / Evaluation / Valorisation financière des entreprises naissantes – l’approche Flore

Valorisation financière des entreprises naissantes – l’approche Flore

Valorisation financière des entreprises naissantes – l’approche Flore

Préambule

Les entreprises qui rejoignent Flore Factory bénéficient d'un financement apporté par Flore Group, au travers d'une augmentation de capital. Elles peuvent également bénéficier d'un prêt à taux zéro.

Qui dit augmentation de capital dit détermination de la valeur de l'entreprise. Cet article explique notre méthode de calcul. Il ne porte que sur les entreprises dites naissantes, à savoir celles qui ont au plus un seul exercice comptable clôturé, et pour lesquelles l'analyse financière conventionnelle ne permet pas d'évaluer les principales métriques (revenus, dépenses, bénéfices, croissance, endettement, BFR).

  1. Méthodes classiques de valorisation financière des entreprises
  2. Limites des méthodes classiques
  3. Approche Flore de valorisation financière des entreprises
  4. Exemples

1) Méthodes classiques de valorisation financière des entreprises

Résumer la complexité dans un voyant (vert, orange ou rouge), un chiffre (un pourcentage ou un prix) ou un avis tranché (GO / NOGO) est le désir naturel de tous ceux qui sont en position de décision, et qui sont bien embarrassés pour la prendre.

En matière de valorisation financière des entreprises, les méthodes se sont multipliées au fil des années, au rythme de l'emballement pour le financement des startups et les opérations d'envergure de fusion-acquisition. Elles cherchent toutes à définir le juste prix d'une transaction financière. Historiquement construites sur une approche mathématique consistant à fixer aujourd'hui une valeur en fonction des revenus futurs de l'entreprise, les méthodes ont dévié vers une approche plus qualitative - certains diraient plus fumeuses - adaptée à des entreprises très jeunes, sans produit, sans client, sans organisation stable, mais avec d'immenses promesses.

Dans un contexte économique très porteur (l'argent coulant à flot), mais avec un nombre limité de projets de qualité, les valeurs de transaction ont logiquement grimpé, et les méthodes se sont ajustées pour refléter cette surenchère.

>> Accéder à la revue des méthodes classiques (annexe)

2) Limites des méthodes classiques

Au sein de Flore, nous considérons que toutes ces méthodes partagent le même paradigme, et donc les mêmes limites : ce sont des méthodes passives, qui considèrent que l'investisseur parie une somme d'argent sur un produit dont la valeur va fluctuer dans le temps avec des probabilités pré-calculables, mais sur lequel il n'a pas prise.

L'investisseur traditionnel cherche à exploiter les opportunités positives qui se créent et cherche à se protéger contre les aléas négatifs. Au-delà de la valorisation financière, cette posture va se traduire également dans le pacte d'associé que l'investisseur va proposer (imposer serait le terme plus exact) à l'entrepreneur. Parmi les clauses régulièrement exigées, celle modifiant la gouvernance de l'entreprise revient très souvent. Elle traduit le désir de l'investisseur d'empêcher l'entrepreneur de faire n'importe quoi et de dilapider les fonds apportés, et cherche donc à augmenter la prise de l'investisseur sur l'entrepreneur. Nous y reviendrons dans des articles ultérieurs.

A contrario, une démarche où l'investisseur se positionnerait comme un partenaire actif de l'entrepreneur, consacrerait du temps pour lui apporter des conseils, son réseau, des expertises rares, des suggestions, relève d'une approche sensiblement différente.

Au sein de Flore, c'est cette démarche active que nous avons retenue : il n'est plus question de valorisation de l'entreprise à partir de promesses floues, ou de clauses défensives, mais de partenariat enthousiaste, de potentiel à aller chercher ensemble, de transmission de savoir et d'expérience, et d'acceptation d'un risque où les deux partenaires peuvent échouer, ensemble.

3) Approche Flore de valorisation financière des entreprises

Puisque les méthodes traditionnelles ne sont pas compatibles avec la culture du partenariat libéré de la communauté Flore, nous avons retenu une approche différente, transparente, simple à expliquer et à comprendre pour évaluer la valeur financière de l'entreprise naissante, et déterminer l'apport financier que nous allons lui consacrer.

Ces montants sont calculés à partir du capital financier que l'entrepreneur est en capacité d'apporter, lui-même et ses proches (love money).

Pourquoi retenir ce critère comme clé de voûte de nos calculs ?

  • parce qu'il crée un facteur commun d'alignement des intérêts - le capital investi dans l'entreprise - et pousse donc l'entrepreneur à l'utiliser au mieux
  • parce qu'il incite l'entrepreneur à convaincre ses proches de financer son projet, et étend le périmètre des évaluateurs du projet à ceux qui connaissent personnellement l'entrepreneur, ses qualités et ses défauts, et sa capacité à conduire le projet au succès
  • parce que des fonds propres élevés vont lui permettre d'accéder à des financements non dilutifs (emprunts bancaires, aides publiques) beaucoup plus facilement qu'avec une mise initiale faible
  • parce qu'en cherchant à augmenter les fonds propres initiaux de son entreprise, l'entrepreneur va limiter sa dilution lors des tours de financement suivants, et va donc conserver le contrôle de son entreprise
  • et enfin, parce que tous les autres critères (qualité de l'équipe, idée, capacité d'exécution, existence d'une barrière à l'entrée, réalité d'un irritant à résoudre, adhésion au Manifeste Flore, démarche itérative / lean) sont des prérequis pour entrer dans Flore. Ils ne constituent pas un facteur de valorisation financière du projet.

 

Les formules retenues par Flore

  • Valeur financière d'entreprise retenue : dix fois le montant financier investi par l'entrepreneur et ses proches. Cette valeur ne tient pas compte des apports de tiers (business angels, banques, etc.)
  • Type de financement apporté par Flore : capital + prêt (taux zéro, durée 24 mois, convertible en actions si non remboursé à l'échéance)
  • Montant apporté :
    • en capital : autant que le capital apporté en numéraire par l'entrepreneur, avec un plancher de 25.000 € et un plafond de 50.000 €. S'il a apporté 30.000 €, nous apportons aussi 30.000 €. S'il a apporté 20.000 €, nous apportons 25.000 €.
    • en prêt : au choix de l'entrepreneur, tant que le montant capital + prêt apporté par Flore Group n'excède pas le double du montant investi par l'entrepreneur
  • Participation au capital : nous prenons par défaut une participation de 10% du capital (pre-money). A titre exceptionnel, ce taux peut être plus élevé quand l'apport financier de l'entrepreneur est inférieur à 25.000 €, ou plus faible quand l'apport est supérieur à 50.000 €. Ce critère est essentiel pour s'assurer de l'alignement des intérêts et motiver l'équipe de Flore pour investir, dans la durée, du temps et de l'énergie auprès de l'entrepreneur, en plus du capital.
  • Liquidité : contrairement à des pratiques répandues dans les startups studio ou chez les partenaires technologiques, l'apport financier n'est pas un bon d'achat à dépenser auprès de Flore, mais du vrai cash, qui renforce la trésorerie de l'entreprise et que l'entrepreneur peut dépenser à sa guise.
  • Juridique : un pacte simplifié d'associés a été élaboré dans l'optique d'un parfait équilibre entre l'entrepreneur et l'investisseur. Les contraintes sont faibles, la symétrie totale (pas de privilège à l'investisseur). Il est compréhensible par un non-initié, et ne nécessite pas l'intervention d'un avocat.
  • Délai : l'analyse et la prise de décision s'effectuent en 2 à 4 semaines, selon la maturité du projet. Il n'y a que 2 personnes à convaincre : l'ambassadeur Flore, qui fait l'analyse et qui accompagnera l'entreprise au sein de la communauté, et le Président de Flore, qui s'assure du niveau de qualité des projets et des équipes qui vont entrer dans Flore Factory.

Au total, Flore triple l'apport financier de l'entrepreneur

 

Que faire si cela ne correspond pas aux attentes de l'entrepreneur ?

La communauté Flore est composé de trois cercles. S'il ne rejoint pas Flore Factory, l'entrepreneur peut rejoindre Flore Alliance ou Flore Network, qui donnent accès aux partenariats commerciaux et aux dispositifs de communication et de commercialisation conjoints, sans participation au capital.

4) Exemples

Exemple 1

Masuperboite souhaite intégrer Flore Factory. La société partage les valeurs et le sens de l'intérêt général porté par Flore, souhaite créer des richesses et de l'emploi en France. Son équipe est top.
Son capital initial est de 1.000 €. Elle envisage de disposer d'un prototype opérationnel de produit d'ici 6 mois, le confronter à ses utilisateurs (POC), et de le commercialiser dans les mois qui suivront. Elle a déjà bénéficié d'une aide de la BPI, et d'un prêt bancaire. Elle doit commencer à la rembourser d'ici trois mois. Elle compte 2 fondateurs, l'un à temps plein et le second à mi-temps (il continue à travailler en CDI dans une autre entreprise), aimerait recruter un CTO de haut niveau, et prolonger ses 2 apprentis et 1 stagiaire.

Les entrepreneurs souhaitent accélérer et disposer d'un appui stratégique, financier et opérationnel.

Les 2 fondateurs sont en mesure de rassembler 25.000 € additionnels et sont prêts à les investir dans l'entreprise.

Après analyse, les dirigeants de Flore Group sont prêts à l'accueillir dans la communauté.

Par application du protocole d'investissement, la valeur d'entreprise est fixée à 260.000 €, soit 10 x (1.000+25.000 €).

Flore Group apporte 26.000 € en capital (pour 10% de détention premoney, soit 9,1% postmoney).

L'appui financier maximal étant de 52.000 € (le double du montant investi par les fondateurs), les deux entrepreneurs demandent à bénéficier en complément d'un prêt à taux zéro sur 24 mois de 26.000 € (le maximum possible).

Exemple 2

Cette fois-ci, les 2 fondateurs ne peuvent apporter que 14.000 € additionnels, soit un capital total de 15.000 €.

Par application du protocole d'investissement, la valeur d'entreprise est fixée à 150.000 €.

L'apport en capital de Flore s'élève à 25.000 € (le plancher), soit 16,7% du capital premoney.

Un prêt à taux zéro de 5.000 € est mis en place en complément, pour un total d'aide de 30.000 € (le double de l'apport des fondateurs).